« Eloge de la vulnérabilité des hommes » Jean-Philippe de Tonnac – Guy Trédaniel

Tout d’abord, l’écriture de Jean-Philippe de Tonnac est un vrai régal, et plonger dans ses livres est une nourriture de l’âme tout autant que de l’esprit. « Le Cercle des guérisseuses », son précédent était passionnant, enrichissant, et celui-ci l’est tout autant…Jean-Philippe parle de lui avec transparence, authenticité, il parle du poids d’un système qui a appris aux hommes la conquête, l’ambition, le profit, la compétition, la puissance ou encore la performance. Aujourd’hui, ils se découvrent à travers de longs processus évolutifs qui mettent en lumière leur aptitude pour l’introspection, l’intériorité, le silence, le renoncement et la vie spirituelle.
Jean-Philippe de Tonnac est allé à la rencontre de quatorze d’entre eux, acteurs de ces profondes transformations pour leur demander de raconter leur chemin. Ils partagent avec nous les outils, thérapies et initiations qui leur ont permis de soigner le fils mal-aimé, le père déserteur, le compagnon immature, le citoyen distrait, le vivant inconséquent, le Sapiens déconnecté…