A paraître le 1er octobre 2021 : « Noosphère » de Patrice Van Eersel – Editions Albin Michel

Eléments d’un grand récit pour le XXIéme siècle

Face à l’acharnement de Sacha, fils d’un ami très cher, à refuser avec véhémence la vie telle qu’elle est, Patrice Van Eersel s’investit pour le sortir de ses idées noires. Il tente ainsi de lui ouvrir un espace lumineux au cœur des effondrements économique, climatique, politique et financier qui l’accablent.

En compagnie de Sacha, l’auteur part en direction de la Drôme, à la rencontre du collapsologue Pablo Servigne. Chemin faisant, et s’appuyant sur les écrits du paléo-anthropologue Pierre Teilhard de Chardin et sur ceux du géochimiste Vladimir Ivanovitch Vernadski, l’auteur offre à Sacha – et à nous-mêmes – le récit de la Noosphère.

Pierre Teilhard de Chardin, au cœur de la guerre des tranchées, réalise que face à une épreuve colossale comme la guerre, les consciences individuelles sont contraintes de se mettre au diapason d’une conscience collective beaucoup plus grande qu’elles.

Pour Vernadski, la vie biologique, la « matière vivante » est une force du cosmos, un phénomène entier en évolution permanente, et réellement autonome.

De leur rencontre, naitra ce concept de Noosphère, la sphère de conscience, soit l’émergence d’une conscience collective intégrale, mouvement universel et irréversible. Selon eux, la Noosphère constituait une dimension cosmique encore radicalement inconnue qui, par chance pour nous, avait trouvé les conditions propices pour se déployer sur notre planète, rapporte l’auteur.

Un livre d’espoir magnifique ; une histoire d’hommes au fil des temps. Leur fidélité, leur profondeur, leur conscience…